,oignonErroll Garner
http://erroll.garner.free.fr

Boulettes de banane au lait de coco ou Nadi pilake naniu en Ngunies du Pacifique. C'est un classique du Vanuatu, mon autre pays (je n'ai pas répondu aux 5 trucs que vous ne savez pas mais je vous en donne quand même un: ce n'est pas pour rien que je m'appelle Chti Manioc).
La réussite de ces boulettes repose sur la cuisson.
Chauffez le lait de coco jusqu'à légère ébullition, plongez les boulettes puis baissez le feu et chauffez lentement. Coupez le avec un peu d'eau de coco ou d'eau s'il a tendance à bouillir trop fort et à réduire en collant.
Nul besoin de farine pour façonner ces p'tites boules. La banane plantain colle naturellement.
Le rougail ne fait pas partie de la cuisine traditionnelle du Vanuatu mais évidemment, il se marie parfaitement avec. J'ai encore des jalapenos du jardin à terminer mais utilisez d'autres piments si vous voulez. Y a pas que le habanero dans le monde du feu.

IMG_4012

Boulettes de banane et rougail au jalapeno

pour 2 pers.
(1 banane plantain donne 10 boulettes)


1 banane plantain épluchée et râpée
1 boîte de lait de coco (40cl environ réservez en une 1càs pour les haricots)
1 petite boîte de haricots de votre choix
1 chayotte pelée et coupée en petits dés
1 moitié de papaye verte râpée
le jus d'1 citron vert
1 piment jalapeno rouge entier haché (avec graines, placenta)
1/2 oignon haché finement
1 gousse d'ail hachée finement
huile d'arachide
sel, poivre

Râpez la banane, salez, poivrez, mélangez et façonnez des petites boulettes dans la lancée.
Chauffez le lait de coco jusqu'à légère ébullition  puis baissez le feu et plongez les boulettes. Evitez de trop faire bouillir le lait, tenez le bien chaud. La cuisson dure au minimum 40mn. Plus c'est lent et doux, moins les boulettes ont de chance de coller. Tournez les de temps en temps.
Elles sont cuites quand elles ont jauni un peu et que l'odeur de banane devient plus forte. Goûtez pour voir.

Pour le rougail, faites suer l'oignon et le piment dans l'huile d'arachide puis ajoutez la chayotte. Chauffez tranquillement quelques minutes. Quand son vert devient plus intense, ajoutez la papaye, l'ail, le citron et une pincée de sel. Chauffez tranquillement 2-3mn de plus (un peu plus si vous le voulez plus fondant qu'al dente). Avant de servir, ajoutez le persil haché et mélangez ou ne l'ajoutez que sur le dessus dans l'assiette. (Je précise que le vinaigre est le bienvenu dans le rougail. S'il n'y en a pas ici, c'est parce qu'il n'est pas de mon goût.)

Pour les haricots, chauffez les tranquillement en fin de cuisson du rougail avec une cuillère à soupe de lait de coco. Mélangez souvent. Eteignez le feu, ajoutez le cerfeuil haché, mélangez. Servez avec les boulettes et le rougail.