On me pose beaucoup de questions par mail et ce sont souvent les mêmes. Je vais donc y consacrer cette page. Elle sera mise à jour régulièrement.

Tu es végétarien ou végétalien ?
On est 2 je précise car le fait de ne pas manger seul change beaucoup de choses. Chti et le Chétif, ovo-lacto végétariens.

Pourquoi tu ne donnes pas de recettes de dessert ?
Je ne suis pas dessert. Je n'aime pas trop les produits sucrés. A part des plaquettes de chocolat, on n'a jamais de biscuits, gâteaux...dans le placard. Je mange des desserts chez les autres ou au restaurant.
Je fais parfois des tartes aux fruits ou des crumbles.


Penses-tu devenir vegan ?
Je ne me vois pas cuisiner sans fromage parce que comme je l'écrivais précédemment, on est deux et ça change tout. Si j'étais seule peut-être. Même si j'en consomme moins que le chétif (qui en grignote à longueur de journée comme d'autres se font des biscuits), j'en consomme au petit-déjeuner et pour terminer certains repas du soir. Tout dépend de ce que j'ai mangé avant, ça ne se joue pas sur un plat, association tout ça, le corps est plus malin que ça.
On utilise uniquement du beurre et de la crème fraîche pour réaliser des plats du Nord et des plats classiques où les huiles sont inintéressantes à notre goût. Le reste du temps, on utilise du lait de soja (uniquement en cuisine pas en boisson, d'autres laits végétaux accessoirement) et des crèmes de soja. Enfin, on mange régulièrement végétalien ne serait-ce qu'en wok, poêlées, soupes... De la même façon, on mangera des oeufs aussi longtemps qu'il y aura des poulaillers domestiques donc on ne passera jamais au végétalisme mais on peut être vegan dans l'attitude puisque cela dépasse le domaine de la nourriture; c'est le cas de beaucoup de végétariens ainsi que de certains omnivores. Ca fait longtemps que l'on a fait le choix des produits végétaux non testés, de ne pas utiliser de cuir, de fourrure...
Après, c'est une histoire de moyens, d'accessibilité, de temps, de cohérence, de bon sens...
C'est l'affaire de toute une vie qui se trace un chemin.

Que penses-tu du frugivorisme ?
K-Pax, c'est rigolo et spirituel.
Plus sérieusement, je sais que c'est possible puisque je connais un coach sportif, frugivore depuis plus de 10 ans. Il est en pleine forme et cultive un très bon niveau de fitness. On verra sur le long terme...
Au moins, il fait des économies d'eau puisqu'il n'en boit jamais, les fruits lui apportant ce qu'il faut. Il les consomme sous leur forme originelle.
Mentalement, il faut être costaud. Pour lui, c'est une diète qui s'accorde avec sa vie de sportif et la philosophie qui est sienne. Ca ne peut pas fonctionner chez tout le monde.
Bref...diètes raw food, des conseils d'Ellen Gould White à la diète Alléluia de Malkmus, du végétarisme chrétien au crudivorisme...tout est intéressant dans le sens où ça rappelle que se nourrir, surtout quand on a le choix, n'est pas dénué de sens. On est lié à ce que l'on mange, ce que l'on mange re-lie...

Pour quelles raisons es-tu devenu végétarien ?
Pour mettre de la cohérence entre ce que je pense et ce que je fais.

Tu aimais la viande ?
Mon père était chasseur. J'aimais le gibier, le faisan et le sanglier particulièrement. On avait aussi des lapins, des poules. Je n'aimais pas trop le lapin.

Tu viens de la ville ou de la campagne ?
Je viens de la campagne. J'ai grandi en apprenant ce que c'est que de faire un jardin, j'ai nourri des lapins, des poules, j'étais là quand on les dépiautait, je leur tenais les pattes sur le billot, j'allais à la chasse avec mon père, j'allais chercher le lait, le beurre et la crème à la ferme du bout de la rue avec ma gamelle...
Et je ne renie pas tout ça, le choix du végétarisme n'est ni tout blanc ni tout noir, c'est une affaire d'éthique personnelle. Je précise pour les amateurs d'a priori qui pensent que les végétariens sont des citadins qui n'ont jamais mis un pied à la campagne. Ils seraient surpris de confronter en rencontres leurs a priori.

Comment s'est passé l'annonce du végétarisme à ta famille ?
Sans problème même s'ils ont trouvé ça un peu barré, un poil exagéré.
Chez moi, on s'est toujours régalé avec un bol de soupe de légumes du jardin, une salade de pissenlits sauvages, une poêlée de champignons... quant à la viande, elle provenait de la chasse ou des boucheries artisanales du village. On mangeait raisonnablement viande et poisson et on faisait ripaille avec les légumes et les fruits du jardin.
Aucun souci donc si ce n'est qu'au départ, ça tue la traditionnelle marmite conviviale du dimanche. Au bout de quelques temps, ça roule...

Dans la pratique, tu n'as pas de problème quand tu es invité ?
Non. Quand je vais chez des gens qui me connaissent, il y a toujours un choix végétarien. Parfois, ils en profitent même pour faire un menu complètement végétarien car ils trouvent ça sympa de préparer de nouvelles choses et de se passer de viande ou de poisson pour une soirée.
Quand je ne connais pas, il y a toujours quelqu'un qui sait et qui prévient ou alors, quand chacun ramène quelque chose, on ramène plusieurs choses que l'on partage.
Pour les invitations "officielles" avec menu fixe, à table...on esquive s'il n'y a pas au moins une entrée végé, histoire de ne pas gaspiller les assiettes qui nous seront servies et qu'on ne touchera pas et puis ça m'emmerde les soirées officielles. Pour les cocktails dînatoires dont certains m'enquiquinent royalement tout autant il y a toujours quelques trucs à grignoter...

Tu as déjà eu affaire à des empêcheurs d'être végétarien ?
Non. Parfois, ça peut déraper au cours d'une discussion mais comme dans tout échange d'intuitions...

Tu as regardé le reportage ce vendredi sur France3...?
Pour ce type de question, je n'ai pas la télé donc je ne suis pas au courant.

Tu ne cuisines pas les protéines de soja ?
Je les ai cuisinées. On peut en faire beaucoup de choses et ce n'est pas cher. Aujourd'hui, je ne me sers plus que des petits calibres pour faire certaines sauces. Les protéines de soja texturées sont bourrées de lipides et d'une façon générale, avec le Chétif, on ne consomme pas beaucoup de soja.

Que penses-tu des substituts de viande ?
Je les utilise rarement pour ma cuisine quotidienne. Je ne suis pas fan de tout ce qui s'efforce de ressembler à de la viande parce qu'un plat végétarien ne consiste pas à remplacer la viande ou le poisson au centre de l'assiette et poser des choses autour. De plus, je n'ai pas besoin d'aller chercher du gluten dans le seitan, des protéines dans le soja, pas besoin non plus d'avoir des saucisses végés pour faire un couscous...
Je reconnais le côté pratique de ces galettes de céréales, steaks végés...mais nous sommes des végés assez roots.
Il m'arrive de les utiliser quand j'invite des copains car j'en ai des chieurs qui n'aiment ni les légumes ni le fromage!!
Je leur montre ce qui se fait, ce qui me permet de me tenir au courant par la même occasion.
De temps en temps, le chétif qui bosse à Bruxelles, a l'occasion de ramener des steaks, des boulettes végétariennes (GB, Delhayze) et on se fait ça quand on est pressé.
Bref, ce n'est pas ma came mais je comprends le côté pratique de ce genre de produit. Du blé en forme de saucisse pourquoi pas...

Tu utilises des produits cuisinés végétariens ?
Non. Il y a un peu plus de choix de plats aujourd'hui dans le commerce mais je cuisine la plupart de ceux-ci à la maison pour moins cher. Les seuls trucs cuisinés que j'achète au cas où sont les ravioles fraîches. Et si on a vraiment la flémingite de cuisiner, on va au restaurant.

Qu'est-ce que tu n'aimes pas du tout dans la cuisine végétarienne et dans la cuisine en générale ?
Je n'aime pas les galettes de céréales aux légumes, les grosses fritures, les plats trop chargés en divers féculents comme les tartes aux lentilles ou riz, les farcis aux riz, à la semoule, au quinoa, je préfère les farces légères sinon j'aime autant manger le légume brut à côté du riz...je n'aime pas les roulés, les algues, je hais les makis au concombre. Un jour, par politesse, au restau, devant le charmant patron, j'en ai mangé 12! never again lol
En gros, on aime les présentations brutes, rustiques, donc on n'apprécie pas trop les flans, les mousses, les terrines de légumes, de fromage. On n'est pas adeptes des algues, des germes (même si le chétif en utilise par facilité de temps en temps pour faire ses sandwichs à Bruxelles; il s'en vend beaucoup en Belgique).Ah et on n'aime pas le gomasio, un truc très ancien chez les végés. Rajouter des graines de sésames grillées ok mais sans sel.


Tu vas chez MacDo, Quick ? tu ne les boycottes pas ?

Pas chez McDo, il n'y a rien de végé. (ah ben, je viens de voir qu'ils faisaient des wraps. Y en a un végé ? bof)On va parfois au Quick qui propose au moins un choix végétarien (club chèvre sympa, rolls aux légumes pas bontypiquement après des courses chiantes même si depuis quelques mois, on a trouvé une alternative en un traiteur asiatique sympa pas très loin.
De façon générale, je préfère encourager les propositions de menus végétariens que de boycotter une structure et je ne supporte pas la discrimination de la malbouffe.

Tu as toujours aimé les légumes ?
Oui. A part les betteraves, les chicons crus en salade et les patates douces, j'aimais tout. Jusqu'à la fac, j'ai mangé des légumes du jardin. Ca m'a fait tout drôle d'aller acheter des carottes la première fois hi hi.
Aujourd'hui, je mange ce que je n'aimais pas trop avant.
Le Chétif est plus difficile mais il fait des progrès ;)
Par contre, il ne mangera jamais ni concombre, ni melon, ni pastèque.

Ca ne t'as pas manqué la viande au début ?
Bizarrement, la seule chose dont j'avais envie au départ, c'était un américain mexicanos un cousin de la fricadelle. Pourtant, je n'en raffolais pas quand j'étais omni. Allez comprendre...

Je peux mettre ta recette de "machin truc" ou ta photo de "bidule chouette" sur mon site ?
Oui, à condition de citer la source, c'est plus sympa.

Est-ce que tu bois de l'alcool ?
Oui, je fume aussi de temps en temps, de la clope, des feuilles d'eucalyptus...
Je ne bois plus que très rarement de l'alcool. Non pas que j'en buvais beaucoup mais j'ai décidé de reprendre la vie sans alcool que j'avais jusqu'à 23 ans. On apprécie les bons vins et les bonnes bières. Dans le Nord et à la frontière belge, y a de quoi faire.
Et je fume comme un pompier en ce moment, même en faisant beaucoup de sport. J'arrêterai...demain. ;) Vous serez prévenus de toute façon puisque ça a l'air de vous intéresser :)
Je ne fume plus que quelques clopes en soirées. Vous savez tout ;)

Es-tu un mystique ?
(les 2 qui m'ont posé cette question, je vous ai reconnus!)
Disons que je suis plus proche d'un Wordsworth que d'un Blake (pas le joueur de tennis)

J'aimerais acheter quelques livres de cuisine végétarienne, qu'est-ce que tu me conseilles ?
Donnez-moi des détails par mail parce que c'est vaste.

Ton chien est-il végétarien ?
Non, il est omnivore. Il a goûté les croquettes végétariennes et il adore. Il raffole également des dips de légumes, de certains fruits comme la mangue, des fruits secs...Par contre, il n'aime pas le pâté végétal.

Je fais du vélo, on pourrait peut-être s'organiser une randonnée un jour ?
Pas de problème. Et pour aller plus loin, je pars facilement en vacances avec des gens que je ne connais pas, ça permet justement des rencontres sympas.
Par contre, mon vélo est actuellement K.O. C'est bon, il est réparé.

Tu ne parles pas beaucoup de toi sur ton blog, pourquoi ?
Parce que ça demande du temps de rédiger quelques lignes intéressantes, de se relire... Généralement, je rentre ma recette, hop une photo et le tour est joué.
Montre moi ce que tu manges, comment tu cuisines, je te cernerai déjà un peu. Je n'ai pas besoin d'en savoir plus quand je me promène sur un blog de cuisine. S'il est trop en dispersion, je zappe.
Et si les gens de passage veulent me connaître un peu plus, ils me contactent tout simplement.

Est-ce que tu es un végétarien militant ? pourquoi tu ne milites pas sur ton blog ?
Je ne milite pas sur mon blog parce que je ne mélange pas les drapeaux et les fourchettes.
De la même façon, je ne mange jamais en écoutant les infos, ça me coupe l'appétit.
En outre, si je partage pas mal des points de vue des militants végétariens, je ne suis pas en accord avec toutes les méthodes.
La pensée utilitariste de Singer me parle mais il y aura toujours un Lévinas dans un coin de ma tête pour me rappeler que "L'éthique, c'est ce qui provoque un dérangement dans le sujet" et qu' "il importe au plus haut point de ne pas être dupe de la morale"

Tu ne réponds pas régulièrement aux commentaires, on peut te joindre comment ?
Je lis les commentaires dans ma boîte mail et j'y réponds sur le blog ou/et directement à l'adresse laissée.
Quand il n'y pas lieu de répondre, je me tais.
Il m'arrive aussi de vouloir répondre plus tard et d'oublier. Dans ce cas là, relancez moi.
On peut me joindre par mail: chti_manioc@yahoo.fr et sur msn messenger à l'adresse suivante: lemon_rice@hotmail.fr

Tu cuisines varié comme beaucoup de végétariens, j'ai du mal à varier autant, comment tu fais ?
Je fais généralement le menu approximatif de la semaine avant de faire mes courses. Très simplement, si un jour je mange des nouilles aux courgettes, je pense à un plat pour terminer ces courgettes dans la semaine. J'établis donc une liste de courses en fonction de ce menu et je m'y tiens. De cette façon, je ne gaspille pas puisque j'utilise tout et s'il reste quelques légumes frais, je prépare des petits trucs à congeler et j'improvise.
Je cultive aussi quelques légumes, outre la fraîcheur, le goût et le coût,  c'est très pratique d'avoir de quoi faire sous la main quand on veut.
Un congélateur et un choix de légumes surgelés sont également intéressants tant au niveau de la fraîcheur que du prix et de la péremption.
Mais le meilleur moyen de manger varié est de suivre les saisons. De cette façon, on en arrive à manger des légumes qu'on oublie parfois de cuisiner.
Il est également important de maintenir et d'écouler! une réserve de légumes secs, céréales...
Je vois parfois des alimentations végétariennes qui font peur. Quand on est végétarien, il faut cuisiner au quotidien. Ce n'est pas compliqué et comme tout, ça s'apprend.


Je trouve qu'il est difficile de pratiquer l'association des aliments sur chaque assiette...
L'association des aliments a été la base de l'alimentation végétarienne pendant des décennies. La cuisine indienne étant sa plus belle représentante.
Mais il y a plusieurs années que des études ont bousculé ce principe. L'association ne se fait plus à l'assiette mais à la journée. Le corps faisant sa petite popotte personnelle tout au long de celle-ci avec ce que vous lui fournissez. Si vous mangez de tout régulièrement (pyramide alimentaire végétarienne évidemment), il n'y a aucun souci. C'est généralement le cas de toute façon chez les végétariens qui au bout de quelques temps varient naturellement leur alimentation.
Je n'en dis pas plus, c'est à chacun de se renseigner sur son alimentation.

Plat complet ? comment et pourquoi faire un plat complet ?
Question qui revient souvent en ce moment et posée par des omnivores ayant des végétariens à table.
La bonne question, c'est pourquoi.
Un plat complet est une initiative, relativement bonne, si vous ne mangez qu'une assiette. Autant l'équilibrer, bien que tout soit relatif, d'où mon relativement, si vous ne savez pas ce qu'a consommé votre ami végé dans la journée précédent ce plat.
Pour un repas en deux voire trois ou plusieurs parties, le plat complet est en revanche une ineptie souvent incomprise par les omnivores soucieux de préparer cet enquiquineur de plat complet à tout prix à un végétarien.
Merci de vous inquiéter de notre santé mais et vous, ça ne fait pas trop ces fruits de mer en entrée, cette viande blanche en plat principal et ces fromages en dessert ? sans parler des légumineuses et céréales qui ont accompagné tout ça.
Trop de protéines ! Servir un plat riche en fromage, en laitage ou en oeufs avec des céréales, légumieuses en plat principal à un végétarien et le faire suivre d'un gâteau à base de beurre, oeufs, céréales...ou du fromage en dessert est une bêtise où vous réaliser finalement l'inverse de votre attention de départ.
Quand vous avez un végétarien à table, ne pensez pas plat complet. S'il y a déjà en entrée et au dessert des protéines à gogo, pensez simple pour le plat principal.

Ca ne mange rien un végétarien ? l'autre jour, on a mangé un américain entre copains et notre pote végé n'a mangé qu'une frite, j'avais de la peine pour lui
Dans la même veine que la question d'avant, la remarque revient souvent avec les gens qui me parlent via le net et comme je connais ça de temps en temps dans la vie, je vous dirais seulement de laisser le végétarien s'occuper de ce qu'il se met dans le ventre tout seul. Encore une fois, vous ne savez pas ce qu'il a pu manger avant, ce qu'il mangera après. S'il prend une frite avec vous, profitez de ce moment agréable.
Une frite, quelques snacks ou encore une salade, c'est son choix s'il n'y a pas plus de propositions végé là où vous vous trouvez donc laissez le, il sait ce qu'il fait :)

Ca m'énerve de chercher un restaurant où manger avec des végétariens, on est obligé de se casser la tête, comment vous faites ?
En France, ce n'est certes pas facile mais si vous voulez que tout le monde y prenne son plaisir, si vous y tenez parce que ce sont vos copains, cherchez un peu plus tout simplement. Avec vos copains qui mangent hallal, vous faites comment ? Le plus important, c'est de s'en mettre plein pas la panse ou de partager quelque chose ensemble ?

Je cuisine des plats végétariens pour les copains végé mais eux, jamais ils ne cuisinent des plats omnivores pour nous. Je ne trouve ça ni normal ni sympa et toi ?
Encore une question qui revient souvent :)
Normal ? je n'aime pas beaucoup ce mot.
Sympa ? il vous invite, donc ça l'est déjà, non ?
A mon sens, il ne devrait pas y avoir de prise de tête à propos de ce qu'on vous offre à manger. Comme je l'écrivais plus haut, le repas n'est qu'un moyen de créer de la convivialité, c'est la prolongation d'un coup qu'on boirait avec des copains sauf que lorsqu'on invite à dîner, on essaie de mettre la main à la pâte, d'offrir encore plus et de faire plaisir en fonction de ce que mangent les invités quand on connait ce qu'ils aiment et ce qu'ils n'aiment pas.
Pour ma part, c'est ce qui prime avant tout.
Outre cette base de partage et de convivialité, en matière de cuisine, n'y a t-il vraiment que la viande et le poisson qui vous intéressent ? Vous ne mangez que ça ? Je ne pense pas.
Si vous partez du principe que vous avez fait des efforts et que ça vous emmerde soyons clairs, le problème ne vient pas de ce qu'on peut vous offrir ailleurs mais de vos notions de partage et de convivialité qui sont à revoir.
De la même façon que vous avez mis du coeur à l'ouvrage pour cuisiner végé, vos amis végés se décarcassent pour vous cuisiner quelques choses végétariennes qui puissent aussi vous plaire.
Ca me paraît être un deal élégant.
A partir de là, n'êtes vous pas prêts à profiter d'un repas végétarien préparé par vos amis sachant qu'ailleurs vous jouirez de toutes façons de repas omnivores ?
C'est moins compliqué qu'il n'y parait.

Ben, tu ne postes plus de recettes, qu'est-ce qui se passe ?
Si je ne poste plus pendant quelques semaines, c'est soit que j'ai du boulot, soit que je suis en vadrouille, soit que je suis en travaux. La maison n'est pas terminée.
Je reposte des photos mais je ne note plus que succinctement les recettes.

Certaines de tes videos ne fonctionnent plus, comment ça se fait ?

C'est le ménage de U Tube qui avance :)

Tu ne manges pas de biscuits, à part les 3 repas par jour, qu'est-ce que tu manges ?
Je grignote beaucoup de fruits secs non salés (abricots, pruneaux, noix de cajou, noix du brésil, amandes, noisettes...).
Egalement des mélanges de graines (tournesol, courge).
On mange aussi beaucoup de fruits tels quels, en compote...

Tu manges des fromages fabriqués avec de la présure animale ?
Oui. Je mange un peu de tous les fromages mais beaucoup moins que le chétif. Des AOC, donc fabriqués le plus souvent avec de la présure animale, d'autres sortes de fromages obtenus à partir de présure synthétique, d'autres encore ne nécessitant pas de présure comme certains fromages frais.
Pour certains végétariens, c'est incohérent. Pour ma part, je me demande où est la cohérence entre manger des fromages à base de laits et ne pas manger de fromages fabriqués avec de la présure animale.
Cela consisterait donc à être contre la présure animale et pour l'industrie laitière ?
Bien sûr que non mais alors vivons-nous en Absurdie ?
Je mange des fromages fabriqués avec présure animale et je ne mange pas de crème fraîche contenant de la gélatine. Absurdie ?
Il y aura toujours des végétariens qui pousseront la pratique plus loin que d'autres et des illuminés qui voudraient assimiler la planète mais le but du végétarisme n'est pas d'être plus cohérent qu'autrui, juste d'essayer d'entrer en cohérence avec soi-même que ce soit pour des raisons de santé, une envie de mieux-être, un régime sportif, une compassion pour les animaux, pour son prochain...
La morale de l'anti-présure est particulièrement virulente chez les néo-végétariens qui viennent de trouver un nouveau chemin, qui font leur petite révolution intérieure. C'est un passage intéressant où l'on apprend beaucoup sur soi, notamment au niveau de la tolérance.
Le Sénèque végétarien n'existe pas car l'époque ne s'y prête pas. Fouinez un peu dans les pratiques du végétariste moraliste qui vous agresse et vous le renverrez vite balayer devant sa porte.

Tu es écolo aussi alors ?
Non. J'essaie de pratiquer le bon sens mais je ne suis ni écolo ni bio d'ailleurs. Ces étiquettes me gavent. On peut très bien ne pas faire n'importe quoi sans adhérer à l'écologisme. Chez mes parents, on ne mangeait quasi exclusivement que nos produits du jardin cultivés par nos petites mains, on avait une conduite responsable, on se chauffait au poêle à bois et au feu de cheminée, qu'on coupait nous-même sur des parcelles tournantes), on n'avait pas le téléphone...et on ne se collait pas d'étiquette.
Je cause ici de mon anti-étiquette écolo et bio, pas des producteurs bio qui connaissent d'ailleurs bien les limites de la mode écolo.
L'écologisme libéré, c'est de l'idéologie, de la politique et du fric. Une vague verte dont le passé est déjà bien pollué, bref, rien de bon, du bidon comme disait Léo. Ce qui est beau n'est pas forcément bon...


Ben, vous êtes des faux végétariens puisque vous allez aux baraques à frites ?

Je l'aime beaucoup celle-là :)
C'est pourtant simple, dans une baraque à frites, on peut très bien n'acheter que des frites. Dans la plupart de celles-ci, les viandes ne sont plus cuites dans l'huile ou sont cuites dans un autre bac et dans les baraques de Belgique, il y a même des choix végétariens en plus des frites ! si si :)
J'ai une friteuse mais je m'en sers rarement.
J'en profite pour glisser un mot sur les marchands de kebabs qui proposent aussi des falafels...dingue ;)

Tu utilises plutôt du beurre ou des huiles ?
J'utilise le beurre pour cuisiner: pour poêler des fruits, certains légumes comme le chicon et cuisiner des plats du Nord ou dans lesquels les huiles sont inintéressantes. J'en mets également sur mes tartines pour déjeuner et accompagner les soupes, les poêlées de champignons, les radis...Le reste du temps, j'utilise des huiles.

Serais-tu intéressée par des ateliers cuisine ?
On me l'a déjà proposé plusieurs fois mais ça ne s'est pas fait (faute de disponibilité de ma part). Ceci dit, la cuisine végétarienne sert avant tout à me nourrir. J'aime faire la popotte, c'est un plaisir mais ce n'est rien par rapport à mes autres activités.

Comment/pourquoi as-tu choisi ce nom de blog "un végétarien à Lille" ?
J'aurais pu choisir un végétarien dans le nord. C'est vaste mais c'était l'idée. Beaucoup de copains me soutenaient souvent qu'il devait être difficile d'être végétarien dans une région où les produits carnés et de la mer sont inscrits dans le vécu alimentaire. Cette idée se retrouve partout, elle est basée sur le principe malheureux de privation du régime végétarien. Or, je le répète, on ne se prive pas, on choisit; comme n'importe quel individu préfèrera manger des carottes plutôt que des endives, par exemple...
Enfin, même s'il fallait un rapport direct au végétarisme dans le titre pour que ce soit clair, je ne voulais pas du mot "végétarisme" car c'est tout aussi large et je ne suis qu'un cas parmi d'autres. Partant de végétarien et de la ville où je vis, j'ai pensé à un indien dans la ville et voilà.

Est-ce que tu as beaucoup de végétariens dans ton cercle de copains ? Moi, j'ai du mal à en rencontrer.
J'en ai pas mal, des vieux, des jeunes, des militants, des non-militants, des membres de la famille du chétif sont végétariens depuis longtemps ou depuis toujours...
C'est sympa, apaisant, excitant et riche comme des musiciens qui boeuffent. Ca peut aussi être pathétique, sectaire, fermé. C'est humain, il y a des musiciens intégristes aussi, beaucoup :)
Raison pour laquelle j'aime trainer avec tout ce qu'il faut pour faire un monde. La différence recadre toujours les choses, il faut s'en nourrir. On n'est pas des Borgs.
Ceux qui sont dans le nord peuvent se rapprocher de Vegnord. Ils militent et ont justement de l'expérience au niveau de la tolérance. Vous n'êtes pas obligés de militer pour les rencontrer et/ou lier des liens sur le forum.

 

Le reste soon...Hope this helps pour l'instant :))